Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Album

Pékin ce n’est pas de la tarte

Chapitre VII

Zhang me ramassait toutes les empreintes qu’il trouvait sur son chemin, aspergeant les murs et les meubles de poudre invisible de perlimpinpin qu’il inondait ensuite de lumière bleue tout en prenant lui aussi des photos de toutes les pièces sous tous les angles.

Je profitai de son passage dans la chambre pour me concentrer sur le salon. Je flashai méthodiquement tout ce qui me passa sous les yeux. Deux sofas en cuir, un secrétaire ouvert avec quelques documents empilés, une cantine fermée par un cadenas, une peinture au mur représentant une clairière désespérément vide, à vous faire regretter les pique-niqueurs d’Édouard...et la fameuse télé, armée de son lecteur cd-dvd, qui montrait à cet instant précis ce qui me semblait être le conservateur du Musée Fabre à Montpellier si j’en jugeais par les peintures qui apparaissaient derrière lui. Il présenta la contribution du musée à l’exposition : Il s’agissait d’un Bazille qui apparut en surexposition en bas de l’écran, représentant une “vue du village” avec une petite jardinière de face. Je ne pus contenir un gros pincement au cœur et un frémissement dans le kangourou en pensant à cette peinture... Je vous sais gré de comprendre mon émoi et de ne pas poser plus de questions sur ces souvenirs qui m’étreignaient...

Je feuilletai les trois pochettes plastiques qui trônaient sur le secrétaire, en imprimant sur mes pellicules digitales chaque page et chaque feuillet : La première était volumineuse et contenait des photos, à leur arrivée, de la cinquantaine de tableaux qui n’allaient pas tarder à être exposés près de la Place Tiananmen. Des Monet, des Manet, un Berthe Morizot, un Eugène Boudin qu’on avait dû piquer aux Belges qui n’en ont plus, ou qui n’en ont pas légion en tout cas, des Degas, Sisley, Cézanne, Renoir, Corot, Courbet... La France s’était montrée plus que généreuse et avait vidé le musée d’Orsay et ses petits confrères.

Un sentiment diffus et bizarre m’avait encore une fois envahi, qui me poussait à re-feuilleter cet album... Mais à quoi bon ressasser le passé ! Je fus ferme et attaquai le second dossier. Celui-là était plus aride. Il comprenait les factures liées à l’exposition impressionniste, ainsi que celles d’une autre expo sur des chalcographies du Louvre, qui si j’en jugeai par les sommes inscrites, semblait cent fois moins onéreuse que la première. Tout fut digitalisé en un tournemain. La troisième pochette ne contenait que des documents de transport, qui auraient demandé trop de temps pour être analysés proprement sur place. Photographiés eux aussi...

Le cadenas de la cantine demanda juste trois petites secondes pour me faire le plaisir de s’ouvrir. J’étais content, je n’avais pas encore totalement perdu la main ! Elle ne contenait que des outils et du matériel d’encadrement : des ciseaux, des équerres, des doubles décimètres de précision, colle, plaques de verre épaisses et cutters tranchants...

Le coin cuisine n’était séparé du salon que par un bar. Je reniflai le verre posé sur la plaque en marbre. C’était un fond de whisky entouré de miettes de viennoiserie. Ça ne ressemblait pas à un petit-déjeuner de rombière... On avait l’air de faire plutôt dans le costaud chez les Piedritti !

Le frigo était quasiment vide : un croissant et un pot de confiture. La poubelle était vide... Rien de compromettant donc, mais pas de lait, pas de yaourt et pas de beurre. Il devrait faire attention à son régime, ce garçon... Moi qui suis normand par ma voisine de palier, je peux vous dire que le beurre, c’est important pour la croissance !


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Xénophobie et nationalisme. Effet collatéral de la crise entre la Chine et l’Occident, Chloé Zhao dans la tourmente des réseaux sociaux

Dans la Chine profonde, les murs parlent

Le public chinois n’a pas vraiment aimé le dernier Mulan de Walt Disney

L’Azalée de Jacques Pimpaneau

Solidarité musicale avec Wuhan